Si vous êtes grand consommateur de savons, vous devez déjà avoir entendu parler de la saponification. Ce terme désigne la réaction qui permet la création du savon, mais savez-vous vraiment tout de cette dernière ?  

Pour en découvrir plus sur la fabrication de savon et les différentes méthodes, nous proposons des ateliers de saponification ouverts à tous (dans la limite des places disponibles) qui proposent des apports théoriques et pratiques sur la saponification, tout ça dans une ambiance conviviale et autour d’un repas partagé. Mais en attendant, voici ce que vous devez savoir de la saponification à froid ! 

Faire un savon 

Avant de s’intéresser aux différentes méthodes de fabrication d’un savon, il faudrait peut-être déjà savoir comment est fait un savon ?

Un savon est avant tout une réaction chimique entre un corps gras (huiles et beurres) et une base forte (soude pour les savons solides, potasse pour les savons liquides ou mous). Le savon est fabriqué à partir du mélange de ces deux éléments !

saponification

La saponification à froid : quelle différence ?

saponification

Maintenant que vous savez comment est fait un savon, il faut savoir qu’il existe différentes méthodes de saponification : à froid ou à chaud. 

Contrairement aux savons saponifiés à chaud, la saponification à froid signifie que le mélange des huiles et/ou  beurres avec la soude a été fait à température ambiante, hors du feu, et non pendant le temps de chauffe comme pour les savons au chaudron par exemple. Comme la réaction se fait à température ambiante, cette dernière est plutôt lente et donc le savon doit aller en cure ! Il s’agit de l’étape de séchage. Nos savons restent deux mois minimum en cure : plus un savon va sécher, plus il tiendra longtemps dans votre salle de bain ! 

Les savons saponifiés à froid possèdent également une glycérine végétale naturellement conçue lors de la saponification.

Comprendre le surgraissage 

 

Pour continuer dans le jargon, nous parlons souvent des “huiles partiellement saponifiées” des savons surgras : une fois le mélange de soude et des corps gras effectués (ce qui forme le savon), on ajoute un petit surplus d’huiles ! Une partie des huiles est donc saponifiée, l’autre non : c’est ce qui apporte un surgraissage au savon, et qui vous promet une peau bien lavée MAIS bien hydratée à la sortie de la douche ! 

cosmétique naturelle

Maintenant que vous êtes un as de la saponification, passez à la pratique avec nos ateliers de saponification !